En images

I’m alive

Montre-moi le chemin.

Show me the way.

 

Source de la photo

Publicités
Expatriation·Inawashiro·Le Japon

Il y a un an…la vie de volontaire au Japon

vendredi 7 octobre 2016

C’est l’heure de se faire les jambes!

Ce matin, après avoir commaté devant mon thé, c’est balade en forêt avec les deux toutous Addy et Chacha. J’étais accompagnée d’une autre bénévole, Louisa, une australienne qui est arrivée quelques semaines avant moi (et donc qui s’y connait plus). Le refuge est entouré de forêt il y a donc de belles balades à y faire tout autour.

Elle m’a raconté l’histoire d’Addy, qui a été retrouvée dans la zone évacuée de Fukushima, enceinte, attachée à un poteau. Depuis, elle a une peur panique de l’abandon et donc de quitter le refuge. Toutes ses adoptions se sont soldées par des échecs. Chacha était aussi dans la zone évacuée de Fukushima, enfermée dans une maison…Quelle horreur!

Après cette balade, quartier libre! Megan, la deuxième volontaire la plus ancienne, nous a montré le centre ville d’Inawashiro et où nous pouvons faire nos courses. Il y a un Daiso et quelques supermarchés beaucoup moins chers que le 7eleven en face de chez nous. C’est à 4km à vélo de là où nous habitons. L’avantage est que c’est légèrement en pente donc à l’aller, c’est impeccable. Par contre, le retour… Je n’ai pas pédalé depuis un bail donc dur dur de se remettre au sport.

Sinon, je passe pas mal de mon temps dans la chambre des chats. J’ai déjà mes petits préférés, haha! C’est tellement agréable d’avoir autant d’animaux autour de soi. Cela booste le moral d’une force!

Expatriation·Inawashiro·L'Asie·Le Japon

Il y a un an…ma première vraie journée au Japon

jeudi 6 octobre

Five coloured lakes

Je me suis couchée à minuit et demi donc aucun jet-lag au réveil. Woop! Je suis contente car ma valise est bien arrivée ce matin par livraison depuis l’aéroport d’Haneda. C’est trop pratique ce service!

Pour mon premier jour, je suis de sortie! On est allé aux Five coloured lakes avec deux autres volontaires. C’était trop bien! Nous avons pris un bus, heureusement que l’une des volontaires parlait bien japonais! Je n’aurais jamais su quelle ligne prendre et où m’arrêter. Le système des bus semble assez différent ici. Il n’y a pas de tarif unique: plus on va loin, plus on paie cher. Il n’y a qu’une entrée, près du chauffeur et on paie en sortant en posant des pièces sur une sorte de mini tapis roulant.

La balade fut tellement agréable. On s’en prend plein les yeux! Le soleil est encore de sortie pour ce mois d’octobre et il fait tellement bon. Je vais me plaire ici.

Au retour, on a eu la chance d’être ramenées en voiture par un membre d’un hôtel voisin. Quelle chance! Nous avions eu peur que cela soit une arnaque et que l’on nous demande de payer des frais de taxi exorbitant mais pas du tout. Le monsieur l’a fait par pure gentillesse.

Niveau volontariat, je suis donc dans un refuge pour animaux abandonnés suite à la catastrophe de Fukushima. Il y accueille principalement des chats mais aussi deux toutous. Aujourd’hui, j’ai appris comment nourrir les chiens et chats et quels médicaments je dois leur donner.

J’ai pas réussi à dormir avant 3h du matin. Du coup, je me suis levée et j’ai été faire des calins aux chats. Le pied!

 

Extrait de mon carnet de voyage

 

 

Expatriation·L'Asie·Le Japon

Il y a un an…mon départ pour le Japon

Mardi 4 octobre 2016

C’est le grand départ!

Après un dodo avec maman, un réveil en douceur à cinq heures du matin et deux heures de bus, nous voici à Roissy! Il y a déjà une queue phénoménale pour Luthtansa mais on a le temps! Ma grosse valise réussit le test des 23kg (yes!). On me demande d’enlever ma tablette et ma DS car les batteries au lithium « pourraient prendre feu »! Ah bah oui, c’est gênant!

Un muffin au chocolat plus tard et c’est déjà l’heure des adieux larmoyants. J’ai beau voyager souvent, je ne m’y fait pas…Je promets à maman que c’est la dernière fois que je pars aussi loin aussi longtemps. Tiendrai-je ma promesse?

Le premier vol s’est bien passé. Luthtansa a l’air d’être une compagnie top! En revanche, j’ai 1h de retard sur le prochain vol. Aie, aie, aie! Je sens que je vais louper ma correspondance en bus à l’arrivée à Tokyo.

Et en effet, il est annoncé que l’on va arriver avec 1h30 de retard. Et merde! Tant pis! Je laisse la Hélène du futur régler cela. Je viens de finir de manger mon repas végétarien tout en regardant « Me before you ». J’ai fait ma petite toilette (et bloqué les wc pour quatre autres personnes qui attendent. Tant pis, il fallait vous lever plus tôt!). J’arrive dans 8h30: time to sleep! J’en reviens pas d’être autant organisée, je m’aime! ❤

 

Extrait de mon carnet de voyage 

Blablatoscope

Mes must-have pour se cocooner en automne

Petite liste très personnelle des choses à faire et à re-faire durant cet automne pour garder le moral et profiter de cette magnifique saison.

  • Du yoga

Car le yoga, c’est juste la vie! Pas besoin d’être super souple ou sportif, il suffit d’aller à votre rythme et d’en faire un petit peu le matin et le soir pour vous lover dans un cocon de bien-être. Il existe pleins de sites et de vidéos youtubes gratuits pour vous y mettre: vous n’avez pas d’excuse!

  • Des ballades en forêts/dans les parcs

Sortons les bottes en caoutchouc et allons au contact de la nature! C’est l’occasion de commencer un herbier ou de prendre de jolies photos de tes ballades. Si tu n’as pas envie de te balader sans but, pense à l’application Geocaching!

  • Des huiles essentielles pour garder le moral

Mes préférées sont la ravintsara et le palmarosa que j’applique sur mon plexus solaire pour stimuler mon système nerveux.

  • Des savons parfumés

Mon préféré du moment est Oh Soleil de la Savonnerie du Nouveau Monde qui est juste un véritable rayon de soleil sur ma peau quand je me lave.

  • Des chaussettes bien douillettes

    Car il est impossible de s’endormir quand on a les pieds froids! On peut ajouter un petit plaid bien chaud, une bouillote et un gros chat pour sublimer le tout.

  • Une Maxi écharpe

Que vous pouvez mettre autour de votre cou et qui ne laissera seulement vos yeux dépasser ou mettre sur vos épaules pour vous envelopper tel un petit burrito. J’ai la même maxi écharpe depuis des années (que j’ai piqué à ma mère, ahem) et en ce moment je mets celle que j’ai piqué à la mère de mon copain (double ahem).

  • Un tour de tête

Que je mets sur mes oreilles car pourquoi pas? Quand il ne fait pas encore trop froid, sortir avec juste un gros pull, une écharpe, des bottes et son tour de tête pour protéger ses oreilles, c’est juste un délice!

  • Boire des litres d’infusions maison

Ayant passé les quatre dernières années en Angleterre, je raffole de thé bien entendu. Cet automne, j’ai envie de faire mes propres infusions avec mes propres herbes/fruits. Je commence déjà à tester quelques mélanges dont menthe/pêche, thym/miel et citron/miel.

  • La Luminothérapie

Je souffre tous les ans d’une petite dépression hivernale à cause du manque d’ensoleillement. J’ai pu constater qu’au Japon, après un hiver vraiment doux et ensoleillé, je n’avais pas eu autant de symptômes qu’en Europe. J’aimerais donc m’acheter une lampe luminothérapie pour contre-carrer cette foutue baisse de vitamine/magnésium dans mon cerveau et passer un automne/hiver tout doux.

  • Des bougies

Car en plus de vous prendre pour une instagram girl, les bougies donneront à votre chez-vous une petite ambiance relaxante. Si vous avez peur de foutre le feu, une petite guirlande électrique fait tout aussi bien l’affaire.

 

Et vous? Comment vous faites-vous du bien en automne?

L'Europe·Les Pays Bas

Un long weekend au Pays Bas

L’avantage d’habiter dans le nord de la France c’est qu’en dépit du mauvais temps, on est réellement au coeur de l’Europe: Londres, Bruxelles, Paris, Amsterdam, Luxembourg… Toutes ces villes sont facilement accessibles en voiture ou en transport en commun le temps d’un weekend. C’est ce que nous avons décidé de faire: prendre la voiture et rouler à travers les Pays-Bas qui sont seulement à 2h30 de Lille.

Notre petit nid

Nous avons trouvé un charmant petit appartement en duplex, en pleine campagne à Rosmalen. Cela a été trois jours très reposant à se reconnecter à la nature. Nous avions même des vélos à prêter par notre hôte pour visiter le village. Et le petit plus, c’est que cette perle était vraiment à prix cassé comparé aux hôtels ou air BnB!

CIMG0299CIMG0287CIMG0284CIMG0288

Rosmalen

CIMG0309

CIMG0311

BredaCIMG0251

CIMG0254

 

Ultrecht

CIMG0384

CIMG0415

CIMG0391

CIMG0379.JPG

+ J’ai beaucoup aimé le côté « vert » des Pays-Bas: il y a des pistes cyclables partout et se déplacer en vélo est la norme. Il y a beaucoup de parcs, d’espaces verts, d’arbres, de campagne… Un autre point non négligeable est que tout le monde parle anglais, il est donc très facile de communiquer avec les habitants et commerçants.

J’ai moins aimé les parkings à 10€ les deux heures, rouler en ville où il y a des vélos et piétons qui déboulent de partout

Quelles villes aimeriez vous-visiter au Pays Bas?

 

Blablatoscope

Pourquoi je fais la morte depuis un mois

Il est temps que je vous parle entre quatre yeux. Je vous dois quelques explications. J’ai longtemps hésité: devais-je vous rendre des comptes? Je fais ce que je veux après tout, c’est mon blog. Mais je pense qu’un peu de franchise envers moi-même quand j’écris ne me ferait pas de mal.

La rançon du succès

Mon blog a vraiment pris une belle envolée depuis un an. Je sais bien que je ne suis pas LA blogueuse de l’année, mais il faut avouer qu’être lue par plusieurs centaines de gens, ça fait plaisir. Au départ, j’écrivais pour moi mais je me suis bien rendu compte que, pour être lu, il y a des petites règles à respecter. J’ai donc voulu jouer à ce petit jeu, pour vous plaire. J’ai refait plusieurs fois le thème du blog, j’ai repris plusieurs articles un par un, changez les photos d’en-tête, mis des titres plus accrocheurs pour attiser votre curiosité, organisé ma pensée par paragraphes… bref, je me suis vraiment pris au jeu de blogueuse. Je dois avouer que cela me lasse. Pas le fait de trouver une jolie photo ou un titre sympa, mais le fait d’écrire pour vous plaire. Je ne me demande plus « Que veux-tu écrire? » mais plutôt « Qu’est-ce que je peux écrire? », « Qu’est-ce qui rentrerait dans le thème du blog? », « Comment faire voyager les gens? ».  J’ai la sensation que je m’auto-censure et n’ose pas dire certaines choses et la désagréable impression de ne devenir qu’un blog voyage de plus, comme il y en a des milliers d’autres sur la toile… et je n’ai pas envie de cela.

Le truc qui me l’a fait réaliser est mon dernier voyage en Allemagne qui ne s’est pas passé comme prévu. Je vous avouerai sincèrement que je n’ai pas su quoi faire: inventer une excuse qui « passerait » pour rester neutre mais ne pas être honnête? Ou avouer mes faiblesses, mes envies et montrer l’image d’une fille qui a raté un beau projet? Dans le fond, qu’avais-je envie de vous dire? A vrai dire, je ne sais pas…

Une envie d’évoluer

Je pense que j’aimerais te parler de pleins de choses: pourquoi c’est important et dur de demander pardon; pourquoi je pense que rabaisser quelqu’un sous couvert de l’humour n’est pas sain;  comment faire du yoga quand on n’y connaît rien; comment parler de la langue des signes; pourquoi j’adore la méthode montessori ; comment on récupère l’eau à la maison ; les tenues que je mets tous les jours car je n’achète rien de neuf ;  te parler de la CNV; comment ne pas se faire avoir en service civique... Rien à voir avec le thème de départ du blog. Du coup, je ne me sens pas légitime d’en parler.

Je ne me suis jamais sentie légitime de parler de mon expérience de manière générale. Une discussion au PicNic Zéro déchet de Roubaix a commencé à m’ouvrir les yeux: je suis légitime de parler de quelque chose dès lors que je l’ai expérimenté et que je suis ouvert aux expériences différentes des autres. (Merci Laëtitia <3).  Du coup Travelling Petit Pain a  de plus en plus envie d’évoluer et de partager un peu plus et de manière authentique ses expériences de vie et ce qui l’intéresse en dehors des voyages. J’hésite à continuer mon racontage de vie ici ou le faire ailleurs, de manière anonyme et plus sincère (sur une plateforme qui ne me limite pas en termes d’espace). 

Voilà ce qui se passe dans ma tête depuis juillet. Je vous souhaite une belle rentrée à tous. 🙂

L'Allemagne·L'Europe

Une petite balade à Francfort

La semaine passée, j’étais à Francfort pour apprendre l’allemand. En attendant de vous parler de mes cours d’allemand, j’aimerais vous faire découvrir Francfort. J’ai trouvé la ville vraiment mignonne et j’aimerais vous en partager quelques petits bouts…

Francfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistiqueFrancfort Frankfurt Allemagne Deutschland Germany apprendre l'allemand deutsch lernen learn German Sprachcaffe séjour linguistique

J’ai beaucoup aimé jouer avec mon appareil photo dans les rues de Francfort. Je tiens à remercier ma cousine Laurie pour ses conseils en photographie que j’essaie d’appliquer. Si cela vous intéresse, elle fait des vidéos youtube pour les débutants en photo. 🙂

apprendre une langue étrangère·L'Allemagne·L'Europe

Les premières 24h à Francfort en séjour linguistique

Sonntag, der 30. Juli

J’arrive à Frankfurt à 8.30 du soir après une longue journée en bus à travers la Belgique et l’Allemagne. Je suis accueillie à la gare routière par la chaleur et Pauline qui a eu la gentillesse de bien vouloir venir me chercher. L’école se trouve dans un immeuble à deux ou trois stations de tramway. Cette organisation tout en hauteur me rappelle le Japon.

Francfort Frankfurt - séjour linguistique - sprachcaffe - apprendre l'allemand - allemagne
ma chambre de Prinzessin

Je suis au deuxième étage dans une sorte de grand appartement d’une dizaine de chambres. J’ai l’impression de revenir trois ans en arrière quand j’étais étudiante à Manchester. Il y a assez de salles de bain et de toilettes pour ne pas se battre, la cuisine est immense, lumineuse, il y a même un peu coin bibliothèque/canapé…une vraie petite coloc étudiante. J’ai la chance d’être seule dans ma chambre pour l’instant, du coup j’ai pu m’installer tranquillou bilou et étaler mon barda.

 

Montag, der 31 Juli

Réveil à 8h, petit dej et hop direction l’école qui se trouve…au dessus de ma tête au 5e étage! Si, si! N’est-ce pas la classe de pouvoir partir à la dernière minute et d’être quand même à l’heure?

Francfort Frankfurt - séjour linguistique - sprachcaffe - apprendre l'allemand - allemagne
la vue depuis ma chambre

Je suis donc dans un groupe A2.2 donc le même niveau que j’avais il y a 7 ans en quittant le lycée. Je suis la plus vieille du groupe mais avec mon look d’ado, je passe crème parmi les djeuns! Nous sommes en petit groupe, 6 personnes: 3 français, 3 japonais (autant vous dire que dans mon cerveau, ça fait parfois gros bug et j’ai souvent envie de sortir un petit « aii » ou « aligato »). 

Francfort Frankfurt - séjour linguistique - sprachcaffe - apprendre l'allemand - allemagne

Je dis ça, mais je suis dure. Les mots reviennent vite « Ah oui! Veloren, ça veut dire perdre! » me chuchote mon cerveau qui avait stocké cette information dans un coin bien caché. Au final, j’ai trois grosses leçons d’une heure et demi. La première se focalise surtout sur la grammaire, puis le vocabulaire et enfin la langue orale. Cerise sur le gâteau, la prof ne parle qu’en allemand donc autant vous dire que tous les aspects de langue sont couverts. J’ai même eu des devoirs pour approfondir tout cela. Quand je vous disais que je revenais à mes années étudiantes!

Dans l’après-midi, Pauline me montre le quartier, les magasins, les banques, la pharmacie où j’ai réussi à demander des boules quies sans connaître la traduction allemande! Après avoir célébré cette victoire par une petite glace chez Bizzi ice (que je vous recommande fortement!), j’ai fait mes petites courses chez Aldi. Je retrouve vite mes marques. Le petit plus en Allemagne, c’est les produits bio en veux-tu, en voilà pour vraiment pas grand chose. J’ai même trouvé des graines de chia pour 2€ et du sirop d’agave bio à 1€ ! Et apparemment la semaine prochaine il y aura des similis en vente! Woop!

Francfort Frankfurt - séjour linguistique - sprachcaffe - apprendre l'allemand - allemagne
22€ de courses chez Aldi à Francfort

Je pense que je ne prendrai finalement pas la carte de transport de la ville qui est vraiment à échelle humaine. Je peux facilement me rendre où je veux à pieds (et tant mieux, ça me fera bouger mes fesses). L’école est très bien située pour ça. C’est vraiment top! Aussi, même si Francfort est une grande ville, elle n’est pas aussi bondée que Paris ou Lille. Les rues sont super propres, les gens se déplacent à vélo…je m’y sens bien!

Sur ce, je vais aller faire mes devoirs puis regarder le dernier épisode de Game of Throne. Je vous reviens vite pour la suite de mes deutsche Abdenteuer!

apprendre une langue étrangère

J’ai survécu au test de positionnement en allemand

ça y est! Ma valise pour Francfort est prête! A moi un mois en immersion totale en Allemagne avec Sprachcaffe!

Avant de commencer mes leçons d’allemand, Sprachcaffe m’a demandé de passer un test de positionnement afin de savoir quel était mon niveau actuel. Ce test se fait en ligne au minimum 4 jours avant le début des cours.

Cela a l’avantage que l’on peut commencer son stage de langue directement dès le premier lundi. Aussi, passer le test en ligne chez soi est beaucoup moins stressant que de le faire avec les autres élèves sous le regard des professeurs (et de se rappeler les joies du bac!).

Il ne faut pour autant pas céder à la tentation d’ouvrir son dictionnaire Larousse ou son Bled sous peine de fausser les résultats (et de se retrouver avec Brandon, bilingue alors que l’on baragouine que deux-trois mots d’allemand).

Comment se passe le test de positionnement en langue chez Sprachcaffe?

Il s’agit d’un petit QCM de 65 questions et un texte à trous à compléter sous 45 minutes maximum. On y trouve des questions de grammaire (conjugaison, cas, déclinaisons, prépositions…) mais aussi des mises en situation ex: comment répondriez-vous poliment à Jennifer qui vous propose d’aller au cinéma?. Parfois il n’y a qu’un mot à compléter, parfois c’est tout un segment de phrase.

J’ai vraiment réalisé à ce moment là à quel point mon allemand était rouillé. Les mots ne me parlaient pas. Mais l’avantage, c’est que je n’ai pas vu les 45 minutes passer!

J’ai essayé de sauver les meubles et m’en suis sortie avec le vénérable score de 42% de bonnes réponses. C’est peu mais en même tant, comme me l’a rappelé la gentille Carole qui s’occupe de mon séjour, si j’étais déjà douée en allemand, je ne partirais pas en séjour linguistique à Francfort.

Le seul petit bémol est que ce score ne me parle pas vraiment: suis-je une petite A2 ou à un poil du B1?  Je n’ai aucune information claire à ce sujet. De même, imaginons que je sois une bête d’allemand à l’oral, ce test ne serait pas représentatif de mon niveau réel (même si je pense que dans un tel cas, il y aurait un aménagement des leçons en conséquence). En tout cas, cela serait amusant de refaire ce test à la fin du séjour histoire de voir ma progression.

Avez-vous déjà passé un test pour savoir votre niveau en langue étrangère? 🙂