améliorer son français

Les mots français peu utilisés #1

En quatrième, ma prof de français avait instauré une petite activité au sein de ma classe: chaque jour, un élève devait présenter à la classe un mot de la langue française peu utilisé. Je reprends donc cette idée et vous fait découvrir une série de mots pour continuer à les faire vivre dans notre vie de tous les jours.

via pinterest

  • abscons (adj, latin absconsus, caché) très complexe
  • un(e) acmé  (grec akmê, sommet) Point le plus élevé atteint par un art, une civilisation, une doctrine, etc., dans son développement, ou par quelqu’un dans l’évolution de sa pensée
  • ad hoc (mots latins signifiant pour cela)  locution latine qui signifie « qui va vers ce vers quoi il doit aller », c’est-à-dire formé dans un but précis.
  • cacochyme (adj) Personne qui a une santé fragile
  • s’énamourer: s’enflammer d’amour pour quelqu’un
  • un gougnafier : Individu sans valeur, qui ne sait rien faire de bien
  • un misogyne (du grec miséô, haïr, et gyné, femme) hait ou méprise les femmes.
  • niquedouille (nom, de Nicomède, nom propre, et suffixe péjoratif-ouille) nigaud, niais
  • onomastique (nom féminin, du grec onomastikê, art de dénommer) Qui est relatif aux noms propres, à leur étude; qui contient des noms propres.
  • un phallocrate  (du grec phallos, phallus, et cratos, pouvoir) est un partisan de la domination de l’homme sur la femme.
  • un pugilat (Emprunté au latin pugil(l)atus, -us, de pugil(l)ari « s’exercer au pugilat, combattre »), de pugil l’athlète qui combattait au poing). bagarre à coups de poing
  • dès potron-minet : (ancien français poistron, derrière, cul, et minet, chat) Dès la pointe du jour
  • putatif (adj., bas latin putativus, imaginaire, du latin classique putare, supposer) supposé, non prouvé
  • un sacerdoce désigne une charge à caractère sacré. Dans le langage courant, il désigne une fonction exigeant un grand dévouement.
  • soliloquer : Se parler à soi-même, seul ou en présence d’autres personnes
  • une sinécure ( abréviation de l’expression « beneficium sine cura » = bénéfice sans travail )est un travail facile ou fictif, et qui est rétribué.
  • une tautophonie : Répétition excessive du même son comme dans « Ton thé t’a-t-il ôté ta toux? »
  • valétudinaire (adj) Personne qui est souvent malade.

 

Voilà, c’était ma petite sélection du jour. Et vous? Avez-vous des mots à me faire découvrir?

Publicités

2 commentaires sur “Les mots français peu utilisés #1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s