Sytème D

5 astuces eco-friendly à adopter

tumblr_n59f04q8ry1tu7965o1_500

Faire du bien à son corps, son porte-monnaie et à sa planète en revenant à des choses plus simples est en réalité…un peu compliqué! Pour ma part, je ne savais pas par où commencer. Il y a tellement de choses à faire qu’on ne sait plus où donner de la tête!

Je pense qu’il ne faut pas tout changer du jour au lendemain mais y aller pas à pas, au gré de ses envies sans quoi, on est vite dégoûté. Voici cinq astuces pour faire des économies et devenir un eco-friend tout doucement, à son rythme…

 

1-Remplacer ses mouchoirs jetables par des mouchoirs en tissu

mouchoirCela a été l’un de mes premiers gestes écolo. Je suis souvent enrhumée et j’ai toujours trente-six mille mouchoirs dans les poches de tous mes vêtements (que j’oublie d’enlever avant de mettre en machine…toujours!). Il était temps de faire quelque-chose pour ne plus contribuer au 600 mouchoirs papiers vendus par seconde.

Ma maman m’a trouvé en braderie des mouchoirs en tissu que j’utilise tous les jours maintenant. Je les lave toutes les semaines en machine. J’en ai aussi fabriqués moi-même avec ma machine à coudre et une vielle taie d’oreiller.

La première réaction des personnes peut être le dégoût. Il est vrai que le mouchoir en tissu favorise plus la prolifération de microbes.Seulement, mes mouchoirs en tissu ne m’ont rien coûté, j’en ai toujours un sous la main, ils ne se déchirent pas, je ne participe plus à la déforestation et réduit l’eau utilisée pour créer des mouchoirs en papier. Et puis, je tiens à vous rassurer: je change mes mouchoirs en tissu tous les jours et les lave ensuite!

tumblr_ntjtljsds91uzq66lo1_500

 

2-Boire l’eau du robinet

Personnellement, je n’ai jamais acheté une seule bouteille d’eau pour ma consommation à la maison. Dans ma tête, j’ai toujours eu cette réflexion « Pourquoi m’embêter à acheter et porter 6kg d’eau toutes les semaines alors que j’ai un robinet avec de l’eau courante à la maison? » Ma fainéantise a donc sauvé la planète! Eh oui: en France,  175 bouteilles d’eau sont achetées chaque seconde ! Imagine le nombre de déchet plastique que cela créé!

De plus, en grande radine, je fais des économies! Selon Planetoscope,  l’eau du robinet serait 120 fois moins chère que l’eau en bouteilles!

Alors, je t’avouerai que jusqu’à maintenant, je buvais l’eau du robinet directement. Cependant, je commence à me poser des questions sur la qualité de l’eau que je bois: pesticides, bactéries, nitrates, radioactivité, aluminium… Tout ça passe de mon robinet à mon organisme. Ce n’est pas pour autant que je passerai à la bouteille. Même l’eau en bouteille n’est pas top: En France, une étude de 60 Millions de consommateurs a démontré la présence de traces de pesticides et de médicaments dans environ 20 % des eaux en bouteille. Youpi!

Plusieurs solutions s’offrent alors:

  • Carafe avec filtre type Brita (dont le filtre est à changer tous les 100 litres et ça coûte la blinde…meh!)
  • La bonne vieille méthode de camping: faire bouillir l’eau ! Cela tue les bactéries, virus et parasites. (trop long…meh!)
  • Les pastilles (au chlore…je ne me sens pas à l’aise boire après avoir mis ça dans mon eau)
  • Le charbon actif végétal: utilisé au Japon depuis plus de 1000 ans, il est efficace jusqu’à 6 mois, prix très abordable, disponible chez nature et découverte et il est écologique (pas de déchets plastiques à jeter comme avec les filtres). Je dis oui!

gif-eau-croupie-les-visiteurs-2

 

3-Acheter une gourdasse 

Je bois beaucoup d’eau au cours de ma journée et j’avais l’habitude de transporter une bouteille en plastique dans mon sac. Pour la même raison citée ci-dessus, acheter une gourde pour s’hydrater tout au long de la journée plutôt qu’une bouteille en plastique est plus économique et écologique. Eviter une gourde en BPA qui sont des hormones que l’on trouve dans les bouteilles d’eau en plastique et qui peuvent se diffuser du plastique à l’eau…
3225737471_1_2_bect2x6b

 

4-Se démaquiller à l’huiledémaquiller.png

Qui n’a pas de l’huile d’olive dans sa cuisine? C’est tout aussi efficace qu’un démaquillant normal, ça ne vous coûte rien et ça nourrit votre peau!

Vous n’êtes pas obligé de vous limiter à l’huile d’olive, n’importe laquelle fera l’affaire! Coco, jojoba, noyau d’abricot…Humidifier un coton avec de l’eau chaude puis verser un peu d’huile dessus et roulez jeunesse!  Rassurez-vous: vous pouvez vous démaquiller les yeux avec! Aucun problème. Renseignez-vous sur les proprihuileétés des huiles et leurs bienfaits pour savoir laquelle serait la plus adaptée à votre peau.
Cette méthode est plus longue, un peu plus chiante mais efficace, naturelle, économique et écofriendly.

Pour un démaquillage encore plus écolo et économique, troquez vos cotons démaquillants contre des disques en tissu réutilisable ou une éponge à démaquiller.

 

5-Arrêter les shampoings

Non mais pas totallement, je ne vous demande pas de vivre avec des cheveux gras pour le restant de vos jours. Contrairement à une idée reçue, il s’avère que moins on souvent on se lave les cheveux, moimg-37411564aains vite ils regraissent! Du coup, un seul shampoing par semaine suffit! Entre temps, il peut être judicieux de faire un shampoing sec (à base de fécule de maïs ou d’argile qui va absorber l’excès de sebum) .

Cependant, certaines personnes sont adeptes du no-poo (pas de shampoing) et ne se lave pas du tout les cheveux! Ils utilisent uniquement du vinaigre de cidre, du bicarbonate de soude ou encore des huiles essentielles…et leurs cheveux s’en portent très bien!

Pour ma part, j’ai opté pour un shampoing bio que je n’utilise qu’une fois par semaine. Ma fécule de maïs me vient à l’aide en milieu de semaine pour boire mon sébum. Miam miam!

 

En espérant que ces petites astuces vous inspire! Chaque petit geste compte!

Sources: console ; planetoscope ; social-sante.gouv
Publicités

13 commentaires sur “5 astuces eco-friendly à adopter

  1. La seule chose que je ne fais pas encore dans ta liste, c’est utiliser des mouchoirs en tissus. J’ai toujours trouvé ça franchement sale (point de vue personnel, #pastaper), et pourtant, mon père en a toujours utilisé, donc je devrais avoir l’habitude. Ceci dit, je ne suis pas souvent enrhumée alors ça va, je ne me mouche pas sans arrêt ! 🙂 xx

    Aimé par 1 personne

    1. Il ne faut pas se forcer à faire des choses dont tu n’as pas envie. Etre écolo n’est pas une mode, c’est vraiment une initiative personnelle. Si tu te forces, par exemple pour les mouchoirs, tu vas êtres dégoûtée et plus motivée. Chaque petit geste compte et les gestes des uns ne sont pas forcément ceux des autres 🙂

      J'aime

  2. Totalement d’accord avec ces astuces, pas compliquées à mettre en place en plus, sauf le full « no-poo ». En magasin bio ils ont des shampooings pas mal, moins bourrées de de silicone et de trucs chimiques pour faire regraisser les cheveux au plus vite.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s