Kyoto·L'Asie·Le Japon

Visiter le Palais Impérial de Kyoto

Cette semaine, malgré mon pied qui me fait bien souffrir, l’anglais et moi sommes allés visiter le Palais Impérial de Kyoto. C’était un lieu que nous voulions absolument faire avant de quitter l’ancienne capitale du Japon.

Auparavant, il fallait réserver en ligne ses tickets pour le visiter. Mais depuis peu, il est possible de le visiter gratuitement et sans réservation. La seule chose à savoir est qu’ils n’acceptent que 1000 visiteurs à la fois dans l’enceinte du lieu donc à moins que tout le monde se rue sur le palais, il y a très peu de chance que vous ayez à faire la queue à l’entrée.

Si vous vous attendez à un genre de Versailles asiatiques, vous allez être vite déçu: le palais est plus petit et beaucoup moins extravagant. De même, on ne peut en visiter que l’extérieur ce qui, pour moi, ne m’a pas dérangé. J’ai vraiment adoré cette visite.

CIMG6590CIMG6532CIMG6568CIMG6549CIMG6502CIMG6619CIMG6603CIMG6613

Ouverture: du mardi au dimanche

9:00 à 17:00 (avril à août)
9:00 à 16:30 (septembre et mars)
9:00 à 16:00 (octobre à février)

Prix: Gratuit!

Adresse: 3 Kyōtogyoen, Kamigyō-ku, Kyōto-shi, Kyōto-fu 602-0881, Japon

Publicités
Kyoto·Le Japon

avril 2017 au Japon en 10 images

Comme d’habitude, voici notre petit rendez-vous mensuel en images pour découvrir ma vie quotidienne nippone.

J’ai eu le plaisir d’habiter près d’une ruelle connue pour les nombreuses Okiya qu’elle habrite. J’ai eu la chance de croiser plusieurs fois des maiko mais aussi une geisha. Un réel régal pour les yeux.

avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha

A Kyoto, beaucoup de touristes louent des kimonos à la journée et arpentent la ville vêtue de sublimes parures. J’adore prendre en photo les motifs des kimonos mais aussi les obi. Nouer un Obi est vraiment un art à part entière!avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha kimono

Mes parents sont venus me rendre visite. J’ai donc refait quelques sites célèbres, une sorte de petit tour d’adieu avant de quitter ma Kyoto adorée.avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha

Aurevoir, Pontocho…

avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha pontocho

Au revoir, Arashiyama…

avril japon pvt whv kyoto yukata expatriation arashiyama

Je suis allée dans un Universal Studio pour la première fois de ma vie et ai pu me la jouer Luna Lovegood à Poudlard.

avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha universal studio poudlard osaka

Le printemps a fait son entré et avec lui, l’autorisation de déguster de succulentes crêpes sans se sentir coupable!

avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha crêpes

Les derniers cerisiers en fleurs de Kyoto se fânent lentement mais sûrement…avril Japon pvt working holiday visa expatriation Kyoto geisha cerisier

Ma mère a voulu me faire plaisir et m’a offert un magnifique Yukata. J’ai eu beaucoup de plaisir à le porter tout en parcourant les petites ruelles de mon quartier.avril japon pvt whv kyoto yukata expatriation

Je ne pouvais terminer cet article sans parler du 23 avril, jour où je suis allée voter pour la première fois à l’étranger. Je suis entrée dans l’isoloir le cœur plein d’espoir mais qui s’est instantanément vidé lorsque j’ai lu les résultats à mon réveil le lendemain… Je ne sais pas pourquoi, je me suis réellement sentie investie dans ces élections. Sûrement à cause de mon envie (naïve?) de changer le monde… Ces 5 prochaines années vont être dures mais il faudra résister. ❤

J’espère que votre mois d’avril 2017 fut doux et ensoleillé.

Kyoto·L'Asie·Le Japon

Comment croiser des Geisha à Kyoto?

Pour ce mois d’avril 2017, j’ai la chance de vivre à Kyoto dans un quartier situé entre Gion et la gare principale de la ville. Ayant déjà fait les attractions touristiques en novembre/décembre, je me suis fait une petite to-do list plus pépouze pour ce petit séjour. Parmi mes objectifs, il y a celui de me promener dans les hanamachi (ville des fleurs – 花街)  dans l’espoir de croiser l’une des 3 000 dernières geishas et maikos.

Où vivent les geishas?

Les geishas vivent généralement dans des okiya (置屋) qui sont situés dans des quartiers appelés hanamachi. Il peut arriver que des geishas vivent dans leur logement à part mais elles resteront toujours rattachée à leur okiya comme à une agence qui prendra des rendez-vous pour elles. A Kyoto, il y a  cinq hanamachi:  Gion- Kôbu, Gion-Higashi, Kamishichiken (上七軒), Miyagawachō (宮川町)et Pontochō (先斗町) . Malheureusement, le quartier de Shimabara (嶋原) n’habrite plus d’okiya (et donc plus de geisha) depuis les années 70. Je vous emmène y faire un tour?

Comment croiser des Geisha à Kyoto? hanamachi: Gion, Kamishichiken (上七軒), Miyagawachō (宮川町), Pontochō (先斗町) et Shimabara (嶋原).

Gion

 geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers Comment croiser des Geisha à Kyoto? hanamachi: Gion, Kamishichiken (上七軒), Miyagawachō (宮川町), Pontochō (先斗町) et Shimabara (嶋原).

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

Miyagawacho

CIMG4986CIMG4906CIMG4907CIMG4895CIMG4909CIMG4910

Pontocho

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

geisha maiko kyoto gion pontocho quartiers

 

J’ai vu une dame en kimono : c’est une geisha?

Il faut savoir qu’il ne suffit pas d’un kimono pour être une maiko ou une geisha! Pas mal de touristes en portent…on les reconnait facilement à leur maquillage et coiffure plus sophistiqué.

Aussi, les geishas portent une perruque, des kimonos plus simples et un obi (la ceinture) plus court tandis que les maikos ne portent pas de perruque et ont un obi qui tombent jusqu’aux pieds.

 

Comment réagir quand j’aperçois une geisha?

 

Tu as le droit d’être heureuse comme si tu venais de croiser le Père Noël et d’avoir un sourire jusqu’aux oreilles. Tu peux aussi t’arrêter pour regarder la geisha passer. Si tu le souhaites, tu peux aussi prendre discrètement une photo au loin, de dos ou demander gentiment l’autorisation si tu veux une photo d’un peu plus près…

De manière générale, si vous croisez une geisha ou une maiko, il serait bon de « bien vous tenir ». J’entends par là, de pas suivre les geishas, de ne pas les bombarder de photos ou de les embêter. Pour illustrer mes propos, voici une petite scène qui s’est déroulée il y a quelques jours dans mon quartier. Je m’étais postée au loin avec mon zoom. On peut voir que ce monsieur prend une photo à 20 cm du visage de cette maiko. Il ne faut pas abuser non plus…

 

Si le sujet vous intéresse, voici deux documentaires en français sur les geishas.

 

 

Hikone·Kyoto·Le Japon·Matsuyama

mars au Japon en 10 images

J’ai vu mes premiers Sakura en fleurs à Matsuyama

mars au Japon en 10 images matsuyama sakura cerisier en fleur

Et j’ai pu continuer à les admirer à Hikone.

mars au Japon en 10 images Hikone pvt whv cerisier en fleurs cherry blossom sakura

mars au Japon en 10 images Hikone Daruma Temple whv pvt

J’ai réussi à faire une randonnée à vélo de 41km au dessus de la mer du Japon.

A2

J’ai pu alors découvrir un Japon plus traditionnel, loin de la ville.

mars au Japon en 10 images shimani kaido vélo pvt whv

Sur le chemin, j’ai aussi dit bonjour aux petits lapinous.

A1

Je suis de retour à Kyoto (et la pluie aussi!).

mars au Japon en 10 images kyoto pvt working holiday visa

Pas mal de touristes arborent des kimonos fleuris, un régal pour les yeux.

mars au Japon en 10 images Kyoto Kimono Gion pvt whv expatlife

J’habite à deux pas d’un Hanamachi et je suis aux anges!

 

J’ai aussi participé au concours SprachCaffe et l’ai remporté grâce à ma bonne étoile ❤

Kyoto·L'Asie·Le Japon

Interdit de parler, de s’amuser et bien manger pendant 10 jours !

C’est un mode de vie un peu fou que je vais adopter pendant 10 jours fin mars. Je ne suis pas punie, je ne vais pas en prison…je vais faire une retraite Vipassana !

silenceQu’est-ce que Vipassana?

Vipassana est l’une des plus anciennes techniques de méditation en Inde. C’est une technique qui fut développée par le Bouddha.

Depuis mon arrivée au Japon, je m’intéresse de près au Bouddhisme qui reflète un mode de vie et de pensée que j’essaie de suivre. Avec le bouddhisme, on ne prie pas un dieu, on médite pour soi et pour sa paix intérieur. Bon, c’est très simpliste dit comme cela, mais après tout, je ne suis qu’au début de mon voyage bouddhiste…

 

J’ai d’abord entendu parler de la retraite Vipassana sur ce blog, alors que je faisais des recherches sur les différentes activités possibles sur Kyoto. Je ne vous cache pas qu’au début quand j’ai vu le programme des festivités, je me suis dit « je n’y arriverai jamais ». Et puis…pourquoi pas? Le jeu en vaut la chandelle et c’est un voyage spirituel que j’aimerais tenter…

Vipassana n’est pas réserver aux Bouddhistes. Comme ils l’indiquent sur leur site « l’essence de l’enseignement du Bouddha n’est pas une religion, c’est plutôt la culture de valeurs humaines menant à une vie qui est bonne pour soi, et bonne pour les autres. »

bouddhaLes règles à suivre

Pour parvenir à effleurer l’illumination du Bouddha, il y a quelques règles à suivre durant ces 10 jours:

  1. S’abstenir de tuer tout être vivant ;
  2. S’abstenir de voler ;
  3. S’abstenir de toute activité sexuelle ;
  4. S’abstenir de mentir ;
  5. S’abstenir de consommer tout produit intoxicant (alcool, drogue…)
  6. S’abstenir de manger après midi ;
  7. S’abstenir de divertissements sensuels et d’ornements corporels
  8. S’abstenir d’utiliser des lits hauts et luxueux.

De même il est interdit de communiquer avec d’autres personnes de la retraite ou de l’extérieur (par oral ou écrit ou tout autre moyen) de se distraire (adieu musique, télé, internet, lecture, écriture, photographie…), de pratiquer du sport ou tout autre rite religieux ou de consommer de la viande.

Vous avez pu me lire jusqu’ici sans sourciller? Parfait! Place à l’emploi du temps pour mes 10 jours de méditation.

 

L’emploi du temps d’une journée Vipassana

  • 4h : réveil matinal
  • 4h30-6h30 : méditation dans les chambres ou dans le hall
  • 6h30-8h : petit-déjeuner
  • 8h-9h : méditation de groupe dans le hall
  • 9h-11h : méditation dans les chambres ou dans le hall 
  • 11h-13h : déjeuner
  • 12h-13h: repos
  • 13h-14h30 : méditation dans les chambres ou dans le hall
  • 14h30-15h30 : méditation de groupe dans le hall
  • 15h30-17h : méditation dans les chambres ou dans le hall 
  • 17h-18h : pause thé
  • 18h-19h : méditation de groupe dans le hall
  • 19h-20h15 : discours de l’enseignant dans le hall
  • 20h15-21h : méditation de groupe dans le hall
  • 21h : extinction des lumières

meditations-2Rien qu’à relire les règles et l’emploi du temps, je vous avoue que j’ai un petit peu peur. Si vous me connaissez, vous savez que j’adore dormir, manger à toute heure et parler. Pas mal de gens abandonnent en cours de route (on n’est pas supposé partir avant la fin normalement…) mais tous s’accordent pour dire qu’ils ont ressenti beaucoup de bénéfices suite à leur retraite méditative et que la pratique de la méditation est plus simple au quotidien.

Alors, est-ce que Vipassana vous tente?

Expatriation·Kyoto·Le Japon

Ma vie nippone – Kimonos, soleil et chasse au trésor!

Tu as vu, j’ai changé de décor sur le blog? Nouvelle année, nouveau look?

Je viens te raconter ma dernière semaine de l’année 2016 qui s’est achevée en beauté.

Essayage de Kimonos

Le 24 décembre, j’ai eu la chance de pouvoir essayer et apprendre à enfiler un kimono traditionnel. Je peux vous dire que c’est beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît. En tout, il faut 45 minutes pour le mettre. 45 minutes!!! Il ne faut pas être pressé. J’ai eu une leçon en japonais, je n’ai pas tout compris et je n’ai pas tout fait correctement mais j’y suis arrivée avec pas mal d’aide et beaucoup de temps… Je suis contente d’avoir eu cette première approche du Kimono et espère renouveler l’expérience en avril pour la saison des cerisiers en fleurs.

Si cela vous intéresse, je suis passée par l’association kcip et j’ai payé 1000 yen pour une leçon de 2h et l’essayage de deux kimonos.

 

 

Un Noël nippon

Nous avons célébré Noël du 24 au soir, comme en France. Chacun a participé pour cuisiner le repas. Nous avons même fait un « père Noël mystère » où chacun s’est offert des cadeaux anonymement.

 

 

En mode « chasse au trésor »

La suite de la semaine, j’ai fait du geocaching, activité que Tanya, une autre volontaire, me l’a fait découvrir. C’est un peu comme une grande chasse au trésor tout autour de la terre. Il n’y a rien à gagner en soi, juste la satisfaction d’avoir trouvé une petite boite bien cachée au coin d’une rue. Quand je repose la boite, après avoir noté mon nom sur la liste qu’elle contient, je repars avec la sensation d’avoir un petit secret rien qu’à moi. Des tas de gens vont passer devant cette boite et moi seule sait qu’elle est là. J’adore le concept, ça fait prendre des petits chemins et visiter de super endroits hors des sentiers battus.

Le plus important dans les voyages, ce sont les rencontres!

J’ai terminé 2016 par une journée à Osaka, toujours avec Tanya, à faire du geocaching. Tanya est une personne très « inspirational ». Il y a des gens que l’on rencontre brièvement et qui sont comme des étoiles filantes: aussi furtive que soit la rencontre, cela va marquer votre vie.

Tanya a 19 ans, elle vient d’Afrique du Sud et a déjà fait pleins de choses dans sa vie : elle se lève presque tous les jours à 6h pour faire son jogging, elle a déjà fait pas mal d’ascensions de montagnes notamment au Népal, elle fait du volontariat, du postcrossing, du geocaching, elle est profondément gentil et positive, je la soupçonne d’être bouddhiste, elle étudie pour être ingénieur, elle parle néerlandais, anglais et africain, elle lit le magazine Flow comme moi, elle a un carnet de voyage, elle transporte avec elle une petite schtroumpfette qui représente sa maman et qu’elle prend en photo comme ça « sa mère est avec elle »… Je pourrais parler de Tanya des heures tant elle est un modèle pour tous! Je ne l’ai pas cru quand elle m’a dit qu’elle avait 19ans. Elle est tellement plus mature et a une telle mentalité! Je n’étais pas au quart de son cheminement au même âge. I feel blessed de l’avoir rencontrée et repars avec pleins d’ondes positives pour la suite. Ils avaient raison: le meilleur dans les voyages, c’est les rencontres!

J’ai laissé une deuxième chance à Osaka

Mais je m’égare dans mon histoire: nous sommes donc le 31 décembre à Osaka, et sur un coup de tête, nous allons en haut de l’Umeda Building pour regarder le dernier coucher de soleil de l’année. Quel moment magique. Je n’avais jamais regardé un coucher de soleil auparavant…

 

Ma vie nippone -
Entrer une légende

新年 おめでとう Happy New Year!

2016 s’est achevé dans un pub anglais du coeur de Kyoto (oui, on a fait un Noël français du coup ce fut nouvel an anglais, haha!). Rien de bien extraordinaire, mais je ne suis pas une grande fêtarde. J’ai passé une très belle dernière journée de 2016 en compagnie de personnes gentilles et inspirantes. 2016 fut une année spéciale: je garde un goût amer de la première moitié qui n’a pas été du tout facile mais qui a surtout été nécessaire pour un grand changement de vie. J’espère que 2017 sera plus doux et que je serai plus douce aussi envers moi-même.

Je vous souhaite une excellente nouvelle année. ❤ 

Comment se sont passées les fêtes de fin d’année pour vous?

Kyoto·Le Japon

Décembre à Kyoto en 10 images

Nous avons assisté aux derniers instants de l’automne et de ses couleurs festives. C’était un magnifique spectacle pour les yeux. On parle beaucoup des cerisiers en fleurs mais pas assez des arbres orangés en octobre/novembre. ça vaut vraiment le coup de venir au Japon en automne. Décembre à Kyoto en 10 images

J’ai rencontré Bambi à Nara et j’ai même pas eu peur (enfin si, un peu ><). C’était agréable de voir des animaux en liberté dans la ville, sans barrière ni grillage. Comme quoi, la cohabitation hommes/vie sauvage est possible.

Décembre à Kyoto en 10 images

Nous avons pris de la hauteur plusieurs fois ce mois-ci. Les toits de Kyoto sont mignons tout plein. Vous avez remarqué qu’il pleut rarement chez moi? haha!

Décembre à Kyoto en 10 images

Qui dit décembre dit illuminations de Noël. J’en ai vu peu mais les plus belles étaient celles de Arashiyama. Toute la forêt de bambou et le lac environnant resplendissaient sous une lumière dorée. C’était magique, malgré la pluie.

Décembre à Kyoto en 10 images

Un truc fort sympathique au Japon est la facilité de circulation en vélo. Tout le monde ici a un vélo, il y a de grandes pistes cyclable et de grands parkings pour les vélos devant les magasins, il y a peu voire pas de vols de vélo…bref, tout est fait pour inciter les gens à pédaler et c’est chouette!

Décembre à Kyoto en 10 images

Décembre fut aussi l’occasion d’aller visiter le pavillon d’or. Ce qui a de chouette avec le pavillon d’or c’est que, peu importe comment tu cadres la photo, on aura toujours l’impression d’avoir une carte postale sous les yeux.

Décembre à Kyoto en 10 images

Temps fort de décembre: la rencontre avec une maiko, un rêve depuis que j’ai vu le film Mémoire d’une geisha à 15 ans.

Décembre à Kyoto en 10 images

Je me suis mise à l’application Geocaching sur les conseils d’une autre volontaire. C’est un peu comme une grande chasse au trésor tout autour de la terre. Il n’y a rien à gagner en particulier, juste le plaisir de découvrir de nouveaux lieux. Bon, je n’ai encore trouvé aucune géocache mais j’ai pu bouger mes fesses tout autour de Kyoto et j’ai fait d’agréable découverte, notamment ce superbe temple vu de nuit. Atmosphère magique *-*

Décembre à Kyoto en 10 images

Deuxième petit temple découvert grâce à l’application geocaching. Je ne me lasse pas des ponts japonais, ils sont vraiment tout mimi!Décembre à Kyoto en 10 images

Dernier temps fort du mois: j’ai réussi à monter le Daimonjiyama (moi et mes grosses fesses). ça paraît peu  mais pour quelqu’un qui ne fait jamais de sport, c’est un exploit! La vue était vraiment incroyable. Comme nous y sommes allés sur les coups de 5h, le soleil commençait à se coucher. C’était vraiment un magnifique spectacle et je conseille cette ascension à tous!

Décembre à Kyoto en 10 images

Kyoto·Le Japon

ma vie nippone – une geisha, de l’or et des toris!

ma vie nippone - une geisha, de l'or et des toris!Ma vie fut assez calme durant ces 10 derniers jours. Je n’avais pas envie d’écrire un article par semaine juste pour dire « je suis sortie une fois, le reste du temps j’ai travaillé ». Quel intérêt? Du coup, voici un article plus conséquent sur ces quinze derniers jours et sur mes activités nippones 🙂

Lire la suite « ma vie nippone – une geisha, de l’or et des toris! »

Kyoto·L'Asie·Le Japon

Ma vie nippone: daims, thé et illuminations!

Ma vie nippone: daims, thé et illuminations!

Coucou les gens! Je publie un peu tardivement ce bilan hebdomadaire mais mieux vaut tard que jamais comme on dit!.

Cette semaine du 6 au 13 décembre, c’est Shiro qui ouvre ce post. Shiro est un adorable chat qui vit dans ma rue depuis avril, mois où sa maison a pris feu. Il est craintif au début mais aime beaucoup les câlins et les friandises pour chat.

Lire la suite « Ma vie nippone: daims, thé et illuminations! »

Kyoto·L'Asie·Le Japon

Ma vie nippone: temples, balades et dernières feuilles d’automne

Ma vie nippone: temples, balades et dernières feuilles d'automneÇa y est! Cela fait exactement deux mois que je suis au Japon! Plus le temps passe, plus je me sens chez-moi dans ce nouveau pays. J’adore mon quotidien ici. Bon, je vais essayer d’être un peu plus présente sur le blog et de poster un peu plus souvent et surtout refaire des vidéos.

De manière générale, il fait toujours aussi bon ici: les températures sont toujours au dessus de 10 degrés, le soleil brille, les oiseaux chantent…Je t’aime Kyoto!

C’est donc parti pour le résumé de ma semaine du 29 octobre au 5 décembre 2016.

Lire la suite « Ma vie nippone: temples, balades et dernières feuilles d’automne »